En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de notre site et de ses services. En savoir plus J'ai bien compris

Actualité

Actualité

Nos entreprises ont du talent

Nos entreprises ont du talent

L’entreprise Gai France vient de recevoir le prestigieux trophée d’argent Vinitech-Sifel.

La raison de ce succès ? Une machine d’embouteillage ultra-innovante, capable entre autres de lutter contre le pire ennemi du vin. "L’oxygène altère grandement sa qualité et compromet son vieillissement", explique Fabrice Plançon, œnologue de métier et dirigeant de l’entreprise cannétoise depuis 7 ans. "Notre modèle MLE661 emploie des dispositifs électropneumatiques qui garantissent une étanchéité parfaite et limitent l’introduction de sulfites". Autres préoccupations et non des moindres, les économies d’énergie et le respect de l’environnement. Des valeurs chères au groupe Gai, la maison mère italienne, et que la machine incarne à la perfection. Lorsqu’elles sont neuves, les bouteilles doivent être rincées avant l’embouteillage. Une étape généralement très gourmande en eau, beaucoup moins avec notre machine qui est capable de calculer, avec précision, la quantité nécessaire et suffisante à l’opération"Lorsqu’elles sont neuves, les bouteilles doivent être rincées avant l’embouteillage. Une étape généralement très gourmande en eau, beaucoup moins avec notre machine qui est capable de calculer, avec précision, la quantité nécessaire et suffisante à l’opération". Moins d’eau consommée, c’est autant de rejets évités, de l’ordre des deux tiers environ. Auréolée d’une triple certification ISO pour la qualité, les énergies et l’environnement, Gai France a choisi d’inscrire son action dans la durée. Elle fait même de la transmission du savoir l’une des clefs de son développement, en devenant centre de formation et en créant, en partenariat avec l’Institut Universitaire de Technologie (IUT) de Toulon, un diplôme de niveau bac+3 en "conduite et maintenance d’une ligne d’embouteillage", prévu dès la rentrée prochaine. Loin d’être à court de projets, l’entreprise s’ouvre même à d’autres marchés émergents. Celui de la bière notamment, la tendance actuelle étant marquée par l’ouverture d’une multitude de micro-brasseries. "Les produits gazeux impliquent d’autres contraintes, auxquelles notre expertise apporte là encore son lot de solutions". Gai France, une entreprise qui ne connaît pas la crise et qui a même triplé son chiffre d’affaires ces 7 dernières années, pour atteindre 14 millions d’euros en 2016.